Joustra – La fin de l’épopée

Posted on 0
Au milieu des années 1960, JOUSTRA est devenu le premier fabricant de jouets mécaniques en Europe et l’entreprise rayonne aussi bien en Europe qu’aux États-Unis. Grâce à l’abondance de son catalogue, sa production est plébiscitée autant par les enfants que les collectionneurs.

Après les voitures, les avions

L’avion “Rallye” de 1960.
Parallèlement aux modèles de voitures, Joustra a également mis sur le marché une abondante collection de modèles d’avions.

Lesquels ont, à leur tour, fait rêver petits en grands.

 

Le quadrimoteur “La Croix du Sud” – 1950

 

C’est avec des trémolos dans la voix que certains collectionneurs parlent du “SUPER CONSTELLATION AIR FRANCE”, avec ses hélices qui tournent quand on le fait rouler. (Joustra avait obtenu une exclusivité pour plusieurs de ses modèles avions sous pavillon Air France).

 

Le super Constellation Joustra de 1962, dans sa boîte d’origine.
On s’occupe de tout, service de bagagerie inclus.

 

Sorti en 1956, le modèle doté au départ de deux moteurs à friction qui, à l’aide de flexibles, entraînait les hélices, sera muni l’année suivante d’un moteur électrique, avec un boîtier de téléguidage.

 

En 1962, le dernier modèle possède deux petits réservoirs en plastique aux bouts des ailes ainsi qu’une porte ouvrante laissant apparaître une hôtesse de l’air.

 

Bienvenue à bord !

La tête dans les étoiles

En avance sur la conquête spatiale, le catalogue des Galeries Lafayette de 1959 présente un jouet appelé “DE LA TERRE A LA LUNE”.

Il y est précisé que :” Les 3 navettes spatiales tournent autour de la lune en montant et descendant alternativement” !

Jules Verne en avait rêvé, Joustra le fait !

 

 

De la Terre à la Lune – 1959.

 

Autre jouet à but éducatif: le Globe Terrestre avec la Lune tournant autour.

Un abondant catalogue

Au plus fort de sa production, Joustra comptera un nombre incroyable de références, allant de la petite voiture jusqu’aux trains, en passant par les bus, les tracteurs, les tanks et autres grues de chantier, certaines dans d’impressionnantes dimensions.

 

 

Exposition Joustra en 2021 au Musée du Kochersberg de Truchtersheim.

Dans le même temps, la marque ne cesse d’innover et de s’adapter. Après les anciens systèmes à friction ou remontés avec une clé, sont apparues les télécommandes filaires (avec le petit volant pour diriger le jouet) pour aboutir au téléguidage radio.

 

Camion pompier – fin 1959 – moteur mécanique à clef.

 

BMW M1- radiocommandée – 1990-1999
Euro-bus – modèle à friction

 

 

Voiture de Police avec système filaire et petit volant incorporé pour faire tourner les roues.

 

Toujours pour coller à l’actualité, sont aussi apparus des modèles plus atypiques. Comme la “Ferrari Navarro” de 1966, avec sa carrosserie profilée bien particulière.

Créée pour le propriétaire de boîte de nuit italien Norbert Navarro, cette voiture avait déclenché la réaction des aficionados de Ferrari, jugeant sa carrosserie particulièrement laide.

Ferrari Navarro à télécommande radio.

Le déclin

Vers la fin des années 1960, la marque doit s’adapter à l’arrivée sur le marché des jouets en plastique en provenance d’Asie. La concurrence se fait plus rude.

Joustra suit le mouvement en proposant des modèles utilisant le plastique. Matériau qui, bien que plus “moderne”, se montre à l’usage beaucoup plus fragile que la tôle.

Le poussin au vermisseau – jouet Joustra en plastique.
En 1969, la société est regroupée, avec d’autres marques telles que JOUEF (spécialisé dans le modélisme ferroviaire), dans la Compagnie Européenne Industrielle du Jouet. Ce conglomérat de marques avait pour ambition de se placer comme acteur majeur dans le monde des jeux et jouets.

Joustra se retrouve ainsi à commercialiser divers jouets éducatifs et en particulier le célèbre “TELECRAN”, resté lui aussi dans les mémoires.

Un lent naufrage

 

Maquette Heller pour “le Glorieux”, vaisseau de ligne de la marine Française à l’époque de Louis XIV.
Après une certaine embellie jusqu’au début des années 2000, la société se retrouve à nouveau en difficulté. En 1999, elle est finalement rachetée par HELLER, célèbre fabricant français de modèles réduits, installé à Trun,dans l’Orne.

 

Ce qui n’empêchera pas Heller-Joustra d’être mis en liquidation judiciaire au début 2016 puis repris par Maped, entreprise spécialisée dans les fournitures scolaires mais qui cherche alors à se diversifier. Rachat qui se solde par le licenciement de plus de la moitié des effectifs.

La nouvelle société prend alors le nom de Maped Heller Joustra. Hélas, la rentabilité n’est toujours pas au rendez-vous et, à peine deux ans plus tard, l’entreprise dépose le bilan, en mettant le reste des salariés à la rue.

2018, les salariés en colère manifestent devant leur usine.

L’aventure se termine

En 2019 Heller-Joustra est finalement cédé à l’Allemand Glow2B, leader européen de la distribution en ligne de produits de modélisme, qui distribuait déjà les produits Heller et Joustra en Allemagne.

Par une triste ironie de l’Histoire, Joustra, société alsacienne créée à l’origine pour concurrencer les jouets allemands, a finalement été rattrapée par ses anciens concurrents !

 

L’ultime épilogue

A la fin 2021, c’est une collection exceptionnelle de jouets Joustra qui a été mise en vente par La Galerie de Chartres. Constituée par Mr Nicolas Léonard, collectionneur strasbourgeois et ancien graphiste dans l’entreprise alsacienne, elle est impressionnante par le nombre de pièces significatives, emballages et notices d’origine, catalogues, affiches, photographies et même prototypes.

Le tout réunis sur une période d’une trentaine d’années dans le but de constituer un espace muséal dédié à la marque alsacienne.

Prototype en bois pour la Dauphine de 1960 – ©Laurent-Rebour

Ce sont 700 pièces dans un état remarquable qui seront ainsi dispersées, les collectivités ou musées contactés par le collectionneur n’ayant pas donné suite à son projet.

Épilogue bien décevant pour conclure l’aventure d’une marque dont le savoir faire et le gout de l’innovation ont rayonné si longtemps à travers le monde.

 

 

________________________

Documentation

Hebert Dominique – Joustra. La marque française de jouets mécaniques – Éditions Du Sapin d’Or, 1990

Nicolas Léonard – Joustra, la marque française de jouets mécaniques Editions du May 2003

Lionel de Pommery -Tout Joustra pour le collectionneur – Terres éditions. 2013

 

Liens

https://www.jds.fr/sorties-culturelles/expositions/au-pays-enchante-de-joustra-170956_A

https://www.jouetsanciens.fr/jouets-animes-joustra/

https://www.jouetsanciens.fr/les-avions-joustra/

http://jouetsdupasse.centerblog.net/rub-joustra-.html

https://www.librairie-du-cardinal.com/boutique/livres-d-occasion/sciences-et-medecine/techniques/joustra-collection-1966-catalogue-/

http://jrd-cij.over-blog.com/pages/Joustra_le_jouet_de_Strasbourg-2645484.html

https://www.museejouet.com/fr/les-collections

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cran_magique

https://docs.prod-indb.io/2021/09/30/172944_674305878_768c74b10638315f201f7619b4b04536.pdf

https://actu.fr/centre-val-de-loire/chartres_28085/son-reve-etait-d-en-faire-un-musee-faute-de-soutiens-il-vend-sa-collection-unique-au-monde-de-jouets-joustra_45242216.html

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/orne/argentan/trun-deux-ans-apres-sa-reprise-entreprise-heller-joustra-nouveau-tourmente-1469079.html

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pas encore de commentaires.